Au sujet des référencements de 1930 et 1931 (Cinémagazine)

Les référencements des articles signés par Lucien Wahl dans Cinémagazine en 1930 montrent l’apparition de trois nouvelles chroniques : « Des livres près de l’écran », « Revue de presse » et « Manuel du critique rigolo »1.

Dans un article du 28 mai 1926, publié dans Cinémagazine, Wahl fait remarquer à ses lecteurs qu’il y a de plus en plus de livres qui ont un rapport avec le cinéma – de quoi, pour citer le titre de cet article, composer un « rayon de bibliothèque »2. Il cite des auteurs ayant consacré des ouvrages au cinéma – Louis Delluc, Léon Moussinac, Henri Diamant‑Berger, Michel Coissac, Gaston Thierry –, des auteurs de recueils de chroniques comme Robert Florey, des romans dans lesquels le cinéma a une place dans le récit – Le Dompteur de Gabrielle Réval, L’Or du temps de Pierre Scize, Hollywood de Valentin Mandelstamm, Le Désir et l’Amour d’Auguste Bailly, Adams de René Clair. On peut penser que cet article est à l’origine des séries « Des livres inspirateurs de films » et « Des livres près de l’écran » que Wahl dédiera, dans les pages de Cinémagazine, à la littérature et au cinéma3.

Ces articles de plus d’une page sur les liens entre littérature et cinéma témoignent, d’une part, de l’intérêt constant de Lucien Wahl pour l’actualité littéraire contemporaine, mais ils montrent surtout une volonté de repenser les rapports entre littérature et cinéma, ce que Wahl poursuivra obstinément dans l’ensemble de son activité de journaliste.

Parallèlement à ces articles, d’autres textes rassemblés dans la rubrique « Revue de presse » sont publiés. Wahl y aborde des sujets qui lui sont chers, mais qui occupent également ses contemporains : bouleversements induits par les développements du son, adaptation, censure, liberté de presse, rôle du critique, etc. La lecture de l’ensemble de ces propos permet aussi, en plus de saisir les idées qui circulent au tournant des années 1930, d’identifier différentes personnalités prenant part aux débats animant le monde du cinéma.

La rubrique « Manuel du critique rigolo » – qui ne connaîtra que trois livraisons – se veut une invitation à se prendre un peu moins au sérieux dans la rédaction de textes sur le cinéma. Wahl y propose en effet des « conseils » en tournant en dérision les travers des critiques de cinéma. En suggérant des formules faites de lieux communs et de clichés4, il se moque des travers de celui qu’il appelle le critique rigolo : « Le critique rigolo peut être cultivé, inculte, écrire une langue correcte ou non, il est toujours sûr de soi… et rigolo, et grave »5.  

Occupant les pages de Cinémagazine de 1930, ces trois rubriques ne dureront pas, mais elles restent précieuses pour aborder, d’une part, les relations entre littérature et cinéma et, d’autre part, pour mieux comprendre ce qui anime le milieu du cinéma. Ce sont en effet ces lectures qui permettent, par exemple, de découvrir qu’au moment où le son s’apprête à bouleverser le cinéma, une forte volonté de continuer la production de films muets et de développer ces derniers persiste.



Citer ce billet
Karine Abadie (2023, 6 novembre). Au sujet des référencements de 1930 et 1931 (Cinémagazine). Cinéologie. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mtry

  1. « Des livres près de l’écran » et la « Revue de presse » reviendront d’ailleurs entre janvier et mai 1931. []
  2. « Un rayon de bibliothèque », Cinémagazine, nᵒ 22, 28 mai 1926, p. 456. []
  3. Pour plus d’informations sur ces rubriques, voir les entrées du 26 janvier 2021 et du 24 mars 2021. []
  4. Par exemple : « Si le film se déroule dans des pays déserts et blancs, ou chez des chercheurs d’or, écrire : “On dirait du Jack London!” » (Cinémagazine, avril 1930, no 4, p. 14); « Écrire : “C’est un chef-d’œuvre”, au moins dans un article sur deux » (Cinémagazine, mai 1930, no 5, p. 13); « Demander la création d’un prix cinématographique de la paix… qui serait, bien entendu, accordé à un film de guerre ou à un type qui sait “ce qui
    plaira” » (Cinémagazine, août 1930, no 8, p. 33). []
  5. Cinémagazine, août 1930, no 8, p. 33. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search